Le plus gros complexe de ma vie ? Et bien vous savez quoi, je m’en suis définitivement débarrassé !

Dans cet article je vais vous parler de ce qui a été ma bête noire durant de nombreuses années : l’acné ! Heureusement à l’heure où je vous parle et après 6 ans de lutte acharnée j’ai ENFIN trouvé la solution qui me convient et j’ai éradiqué cette ordure qui m’empoisonnait la surface de la peau ! Halelujia !

Je vais vous raconter étape par étape tous les traitements que j’ai testés ainsi que les effets positifs ou négatifs qu’ils ont eus sur moi.

 

Voici mon histoire. À 16 ans j’ai commencé à avoir un petit peu d’acné, mais rien d’alarmant au départ. Puis au fil du temps ça s’est intensifié, je commençais à avoir de plus en plus de boutons, de plus en plus gros, de plus en plus douloureux. Et on va pas se mentir, quand on est une fille il n’y a rien de pire que de ne plus supporter son visage ! C’est la première chose que l’on regarde chez une personne, et on a tendance à penser lorsqu’on a un bouton que les gens NE VONT VOIR QUE ÇA !

 

Voici les différents traitements que j’ai suivi pour venir à bout de cette pourriture :

 

  1.   Les Crèmes « Anti-boutons »

 

J’ai au départ choisi d’utiliser des crèmes locales pour assécher mes boutons, c’est vraiment ce que la plupart des personnes font et quand on a une acné très légère ça marche plutôt bien.

Voici la liste des crème anti-boutons que j’ai testé. Je ne les ai pas toutes mises j’en ai testé environ une dizaine mais j’ai mis celle qui me paraissent les mieux. Certaines m’ont été conseillées par mon dermato, d’autres par la pharmacienne, d’autre par des amis. Je les ai classées dans l’ordre, de la plus forte à la moins forte :

  • Sebium AKN – Bioderma
  • Keracnyl PP – Ducray 
  • Curaspot
  • Erythrogel (sur ordonnance)
  • Retacnyl (sur ordonnance)

Concrètement, ces crèmes n’ont eu aucun effet sur moi (ou pratiquement pas), mais je pense que si vous avez une acné légère à modérée, c’est-à-dire quelques petits boutons blancs de temps en temps, pas gonflé et pas douloureux, l’une de ces crèmes sera surement suffisante et efficace sur vous. Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien. Pour mon cas, je ne le savais pas encore mais il allait falloir employer les grands moyens.

 

 

  1.   La Médecine Douce

 

Après l’échec de toutes ces crèmes (avec parfois une légère amélioration mais je ne saurais même pas dire si c’était dû à la crème ou à une période de chance), j’ai décidé d’arrêter d’engorger ma peau avec tout ça, de la laisser respirer et de passer à la médecine douce. Me voilà alors lancée dans mes recherches en huiles essentielles et en homéopathie.

  • Homéopathie :
    – Selenium metallicum 9 CH + Eugenia jambosa 5 CH pour éliminer les points noirs (5 granules de chaque par jour).
    – Kalium bromatum 7 CH (2 granules par jour) quand les comédons s´infectent et deviennent brûlants et piquants.
    – Sulfur iodatum 15 CH (5 granules par jour) pour réduire l’inflammation.
  • Huile essentielle de Tea Tree : c’est un anti-bactérien et un anti-parasitaire redoutable. Cette huile nettoie la peau et empêchent la multiplication des bactéries responsables des boutons d’acné. Chaque soir j’en prenais un petit peu sur un coton tige, et j’appliquais sur chaque bouton. De temps en temps je faisais un bain de vapeur au Tea Tree : faire bouillir de l’eau, verser quelques gouttes de Tea Tree dedans, placer la casserole sur une table sur un dessous de plat puis placer votre tête au-dessus en prenant soin de ne pas laisser s’échapper la vapeur autour de vous (placer un torchon propre autour de votre tête et de la casserole). La vapeur permet aux pores de s’ouvrir pour laisser sortir les impuretés et le Tea Tree assainit la peau.

 

 

  1.   La Pilule

 

Echec cuisant pour la médecine douce… J’ai alors décidé d’aller chez mon généraliste qui m’a conseillé de prendre la pilule car certaines d’entre elles aident à diminuer l’acné. D’après lui ça pouvait surement résoudre mon problème. J’avais 17 ans, je me suis dit bon pourquoi pas si ça peut marcher. Il m’a d’abord prescrit la Jasminel, qui ne me convenait pas du tout ! J’ai par la suite testé d’autre pilules comme Leeloo, Yaz ou encore Dianne35 (qui a failli me causer une gentille petite phlébite d’ailleurs… on adore !). Bref échec encore niveau pilule car même si j’ai fini par trouver celle qui me convenait, il n’y a eu aucun effet sur mon acné.

 

 

  1.   Mon traitement Antibiotique : Tolexine

 

J’ai ensuite consulté un autre dermato qui m’a prescrit un traitement antibiotique appelé Tolexine (en pharmacie uniquement sur ordonnance) à suivre pendant 3 mois. Ça se présentait sous forme de plaquette avec un comprimé par jour, un peu comme une pilule. Pas trop d’effets indésirables, il est uniquement photosensibilisant donc il faut faire attention avec le soleil. Il n’est pas embêtant mais encore une fois il n’a eu aucun effet sur moi… Retour à la case départ !

 

 

  1.   Le Roaccutane

 

Après un énième échec et l’augmentation toujours plus forte de mes boutons, j’étais désespérée. Je suis allée voir toute une papardelle d’autres dermatos, dans plusieurs régions, certains m’ont fait des peelings, d’autres des lampes à UV, mais rien ne fonctionnait.

Certains ont fini par me dire que mon acné était hormonale et que je pouvais mettre toutes les crèmes que je voulais le problème était interne. Donc tant que je ne suivrai pas un traitement fort et radical je ne me débarrasserai jamais de mes boutons.

Vous avez peut-être déjà entendu parlé du fameux Roaccutane (en pharmacie uniquement sur ordonnance)? Il m’a été prescrit par plusieurs dermatos au cours de mon année de recherche mais j’avais très peur de ce traitement, j’en avait entendu que du mal, mes amis qui l’avaient fait s’étaient retrouvés dans des états lamentables (lèvres desséchées, la peau qui pèle de façon très importante, poussée de boutons…). Bref, j’en avais très peur ! Puis je suis un jour tombée sur un dermato qui m’a très très bien expliqué comment fonctionnait réellement ce traitement, pourquoi il était ultra efficace et comment le prendre pour que les effets ne se ressentent pratiquement pas. Il m’a énormément rassurée et mise en confiance, si bien que j’ai sauté le pas !

MON TRAITEMENT ROACCUTANE

 

Qu’est-ce que c’est et comment ça marche ? :

Il faut savoir que ce traitement est efficace dans 85% des cas, ce qui veut dire que 15% des personnes y sont malheureusement résistante et le traitement n’aura alors aucun effet sur elles. Pour qu’un traitement soit efficace, il faut calculer la dose à ingurgiter de chaque patient en fonction de leurs poids : 45 Kg = 4500mg de traitement à prendre, 50Kg = 5000mg, etc… Il faut également savoir qu’il existe plusieurs doses par jours disponibles : les cachets vont de 5mg à 40 mg. Le but étant simplement d’atteindre la dose finale une fois le traitement terminé. Ensuite, à vous de déterminer avec votre dermato combien de mg vous êtes prête à ingurgiter par jour et en fonction, combien de temps va durer votre traitement pour atteindre la dose totale. Sachant que plus vous prendrez une dose élevée par jour, plus le traitement sera difficile à supporter, mais plus il sera court dans le temps. Inversement, plus vous prenez une faible dose par jour, plus le traitement sera facile à vivre mais plus il durera longtemps.  A vous de choisir ce qui vous convient !

 

Mon traitement personnel :

Personnellement je devais atteindre 5500mg et j’ai choisi de faire durer mon traitement plus longtemps mais en prenant de faibles doses et en commençant tout doucement. Ainsi je n’ai pas trop vu la différence et mon corps s’est adapté petit à petit.

  • Mois 1 : 5mg
  • Mois 2 : 10mg
  • Mois 3 : 15mg
  • Mois 4 : 20mg
  • Mois 5 : 25mg
    Puis je me suis stabilisée à cette dose pour les mois suivants car jusque-là je jugeais les effets indésirables acceptable et non handicapants dans ma vie de tous les jours. Je préférais donc m’arrêter à cette dose pour vivre le traitement convenablement sans m’en rendre trop compte.
  • Mois 6 à 10 : 25 mg

TOTAL : 10 mois de traitement.

 

Je peux vous dire qu’en procédant de cette façon j’ai très très bien vécu le traitement ! Je n’ai eu pratiquement aucuns effets indésirables mis à part la sécheresse des lèvres mais avec de bons produits j’ai réussi à les conserver en bon état. Je ne regrette absolument pas, ce n’était pas difficile à vivre et si je devais le refaire je le referais sans hésiter. Si certaines personnes se retrouvent dans des états lamentables c’est parce qu’elles prennent 40mg par jour et cela dès le début de leur traitement ! Forcément le corps n’a pas le temps de s’adapter et les effets sont très conséquents.

 

Les conditions de ce traitement :

Pour pouvoir suivre ce traitement il faut obligatoirement être sous pilule car il ne faut absolument pas tomber enceinte ! En effet, il peut causer des malformations du bébé durant la grossesse. Alors surtout soyez assidues dans la prise de la pilule, et d’ailleurs si votre dermato s’aperçoit que parfois vous l’oubliez il stoppera immédiatement le traitement. Mais pas de panique, le traitement s’élimine du corps dès le premier mois d’arrêt donc pas de problème pour avoir des enfants par la suite (n’écoutez pas ceux qui vous diront le contraire). Il faut aussi faire une prise de sang tous les mois pour vérifier justement que vous n’êtes pas enceinte et pour s’assurer que votre corps tolère le traitement.

 

Les effets indésirables les plus fréquents :

  • Photosensibilisation au soleil (ça c’est pour TOUT LE MONDE)
  • Poussée d’acné au début du traitement
  • Sècheresse des lèvres (quasiment inévitable)
  • Sècheresse de la peau et des cheveux (fini les cheveux gras haha ! au moins une bonne nouvelle)
  • Sécheresse de toutes les muqueuses : yeux, bouche, zone intime
  • Certains parlent de dérèglement comportemental voir de tendance suicidaire

Je pense réellement que les effets indésirables sont différents sur chaque patient, personnellement je n’ai eu que la sècheresse des lèvres et bien sur la photosensibilisation au soleil.

 

Mes alliés : les produits indispensables pour vivre au mieux le traitement

Au début du traitement j’étais tellement stressée à l’idée d’avoir des effets indésirables que j’ai acheté de très bons produits pour être prête à pallier à tout problèmes !

 

Voici la liste de mes produits:

  • Huile Nettoyante – A-Derma : pour nettoyer ma peau parfaitement sans l’agresser et sans l’assécher davantage.
  • Crème Hydratante Riche – Avène : à appliquer chaque matin sous le maquillage, grâce à ça je n’ai jamais eu de petites peaux ou d’effet « peau qui pèle ».
  • Baume à lèvres Rêve de Miel – Nuxe : ce baume à lèvres c’était TOUTE MA VIE durant mon traitement. Je l’emmenais partout, j’en mettais tout au long de la journée et il a clairement SAUVÉ MES LÈVRES !!! Elles sont restées belles et hydratées.
  • Fond de Teint Derma Blind – Vichy : il a un indice SPF pour éviter les coups de soleil dus à la photosensibilisation et il est très couvrant pour celles qui ont des cicatrices ou des poussées d’acné au début du traitement.
  • Capsule à l’Huile d’Onagre & de Bourrache – Perle de Peau : je prenais en complément alimentaire une gélule le matin et une gélule le soir pour hydrater ma peau en profondeur, et le soir je perçais une capsule avec une aiguille et j’étalais la moitié sur mon visage avant d’aller dormir. Peau de bébé garantie au réveil ! En plus ces huiles ont des vertus antirides et repulpantes.
  • Sérum Réhydratant pour les yeux – Lacrifluide : je l’ai acheté par peur mais je n’en ai jamais eu besoin. Ce sérum sert lorsque vos yeux sont secs et ne produisent plus assez de liquide lacrymal.
  • Huile solaire Soleil Fort – Ethederm : une huile haute protection qui permet à la peau de bronzer tout en étant protégée et qui prévient du vieillissement cellulaire. Attention elle n’est vraiment pas donnée par contre !
  • Crème Solaire Visage No Sun – Esthederm : une crème solaire visage indice 100 pour une tolérance 0 au soleil. Il faut faire très attention avec le soleil sur votre visage pendant ce traitement, car si vous voulez que toutes vos cicatrices disparaissent il ne faut surtout pas les exposer au rayons UV. Cette crème est vraiment très protectrice, je l’utilisais quand je savais que j’allais passer une longue journée au soleil. Elle n’est vraiment pas donnée non plus !
  • Crème solaire Visage Teintée SPF 30 – Avène : c’est plutôt cette crème là que j’utilisais au quotidien et même en remplacement de mon fond de teint lorsque mes gros boutons avaient disparu et que je n’avais plus besoin de fond de teint très couvrant.

 

Voilà mon expérience, en prenant toutes ces précautions j’ai vraiment très bien vécu mon traitement ! Et j’en suis satisfaite à 100%. Il a changé ma vie ! Je sors maintenant sans complexe, parfois même sans maquillage. Je suis la plus heureuse !

Pour finir, je pense qu’il n’y a pas UNE bonne solution, nous sommes tous différents et ce qui a marché sur moi ne marchera peut-être pas sur vous. Ne prenez pas à la lettre tout ce que je vous ai dit ici, adaptez mes conseils à vous-même, à votre propre corps.

Je tiens aussi à préciser que je ne cherche en aucun cas à vous recommander le Roaccutane, je ne suis pas médecin, je vous parle uniquement de ma propre expérience. Ce médicament reste un traitement très fort et il faut y avoir bien réfléchis avant de le commencer. Il nécessite l’accord des parents pour les mineurs et même pour les majeurs je vous conseille vivement d’en parler avec vos proches. Et surtout veillez à avoir un très bon suivi de la part de votre dermato. Demandez-lui de vous expliquer en détails comment le traitement fonctionne. Proposez-lui de commencer par des doses faibles et de faire durer le traitement plus longtemps s’il le faut. Enfin munissez-vous de bons produits pour paliers aux effets indésirables.

Si vous êtes rigoureuse dans l’entretien de votre peau et que vous avez une bonne hygiène de vie, c’est vraiment un traitement acceptable.

Cependant je vous conseille vivement de ne l’utiliser qu’en dernier recours, testez d’abord les méthodes plus douces, elles n’ont pas marché sur moi mais pourraient très bien vous convenir à vous et vous éviter de suivre ce lourd traitement.

 

Voilà les filles j’espère que cet article vous sera utile et qu’il permettra à certaines d’entre vous de vous débarrasser de ces boutons qui nous pourrissent la vie et de retrouver le sourire !

Ne perdez pas espoir, vous allez trouver VOTRE solution.

Des bisous!


Shop les produits cités dans cet article: